dimanche 26 avril 2015

Lettre Ouverte Aux Dirigeants de Grandes Entreprises : Ce que l'Evénement signifie pour l’Humanité - et pour Vous


Préface

Je voudrais que «l’éthique des affaires» ne soit plus un oxymore. Il faut que le jour vienne (et il ARRIVE) où les droits légaux d’une seule personne seront plus importants que ceux d’une Société. Les décisions des Tribunaux actuels ont donné aux entreprises tous les droits d’une personne sans grande responsabilité morale ou légale.

Cette interprétation légale injustifiée a été employée à son maximum durant les deux derniers siècles. Cela a permis aux entreprises modernes de devenir la forme légale de transfert de richesses la plus puissante de l’histoire de l’humanité. Elles sont les parfaits mécanismes pour ce faire, car même si elles sont souvent négociées publiquement, au fil du temps, elles ont clairement évolué au profit d’une minorité et au détriment du plus grand nombre - toujours aptes à se cacher derrière des “personnalités” ou à offrir des services dérisoires en guise de “reconnaissance” pendant qu’elles exploitent le plus possible les communautés et pays dans lesquels elles sont établies.

Ces jours touchent à leur fin. L’Événement va changer tout cela. Pratiquement du jour au lendemain, un grand nombre de multinationales - spécialement celles du secteur financier - seront en faillite. L’ampleur vertigineuse de ces faillites va obliger ces entreprises à se diviser de telle façon que les multinationales deviendront les reliques d’une ère de corruption et d’inégalité énormes. Les compagnies ne seront plus autorisées à transférer furtivement des richesses entre les pays ou depuis les consommateurs et employés vers ceux qui fournissent le “capital”.

La population actuelle des cadres d’entreprise devra s’adapter rapidement - spécialement ceux qui ont travaillé longtemps avec ou même pour ceux de la Cabale. Pour nombre d’entre eux, leurs nouveaux patrons seront les peuples des pays qui les reprendront. Ce simple fait en forcera beaucoup, soit à quitter le monde des affaires définitivement (peut-être par la force dans certains cas), soit à changer radicalement leur façon de penser, à savoir «les personnes avant le profit»


La lettre qui suit est destinée à être lue pendant la fermeture financière par tout PDG, Directeur Financier, Directeur Général, Directeur des systèmes d’informations, Conseils d’Administration, et de plus, tous les analystes en investissements bancaires utilisés par la Cabale en tant qu’agents opérationnels pour s’assurer que toute entreprise détenue publiquement servait bien leur cercle du crime organisé , au-dessus de tous autres intérêts.

Une lettre ouverte aux chefs d’entreprises : Ce que l’Événement signifie pour l’Humanité - et pour Vous

Ce dont vous êtes les témoins est une œuvre commencée depuis longtemps. Depuis au moins 1975, un plan a été élaboré afin de préserver l’humanité d’un futur dystopique fondé sur le contrôle de la société et l’esclavage économique.

Cela fut jugé nécessaire par des agents de renseignements après les terribles événements des décennies passées - tels que l’assassinat de JFK, le “conflit” non-déclaré au Vietnam et le Watergate.

Au fil des ans, ce plan a pris de l’envergure et s’est complexifié. Les tactiques ont évolué, des alliances se sont formées et le nombre des intervenants a immensément augmenté - mais le but est demeuré le même : révéler la vérité de manière effective et impossible à contrôler. Ce qui se passe aurait été impossible sans les ordinateurs et internet. Si ces inventions n’avaient pas été accessibles au grand public, tout flux d’information aurait été contrôlable à cause des ressources virtuellement illimitées, et de l’acharnement de la Cabale.

Les résultats de cet effort sont à présent en train de se manifester ; cependant nous allons faire face à une rupture dans la “vie normale” absolument sans précédent dans l’histoire de l’humanité.
À compter d’aujourd’hui, nous allons faire l’expérience :
  • D'un changement virtuel instantané dans le contenu et la manière de délivrer les informations par les médias traditionnels
  • D'une coupure temporaire du système financier électronique
  • D'arrestations jusqu’alors inconcevables de politiciens puissants, de religieux, de capitalistes et de financiers, se déroulant en direct sur les télévisions mondiales
  • D'une vague massive de révélations concernant des conspirations qui avaient été jusqu’à présent niées et qui, pour ceux qui n’en avaient pas connaissance jusqu'à lors, feront l’effet d’une douche froide en état d'ivresse.

La coupure du cartel bancaire central s’avère être le seul moyen d’arrêter de manière définitive les entreprises criminelles ayant à leur tête un nombre étonnamment limité de riches et extrêmement dangereux psychopathes. Il est un fait, qu’aussi longtemps que le système financier demeurerait sous le contrôle des Banques Centrales (et de ceux qui les détiennent), ces criminels seraient toujours en mesure d’imprimer de la monnaie et de l’injecter là où nécessaire pour maintenir leur emprise sur le pouvoir. La source de leur pouvoir est à présent tarie, et la vie quotidienne sera tout sauf ‘normale’ pendant quelques temps. Des épreuves peuvent survenir, mais au bout du compte, cette ‘nouvelle normalité‘ sera beaucoup plus profitable à la population que le statu quo qui prévalait jusqu’à aujourd’hui.

Le remaniement qui va en résulter sera permanent. Quand les révélations de toutes sortes concernant les activités anticonstitutionnelles, illégales et absolument immorales auront été rendues publiques, il n’y aura pas de retour en arrière. Le nouveau système financier sera fondé sur de vraies valeurs, au lieu d’être fondé sur des dettes. Les entreprises continueront d’exister au sein d’un vaste environnement réglementaire différent ; beaucoup d’entre elles peuvent réellement devenir publiques dans le sens où les profits seront distribués aux résidents du pays où l’entreprise est domiciliée. Enfin -et c’est le plus important- le chômage disparaîtra car il y aura toujours quelque-chose à faire.

A terme, des concepts tels que “surqualifié”, “superflu” et “maximisation de la rentabilité” vont disparaître ou considérablement changer dans le cadre des affaires. Ces concepts vous ont été inculqués durant l’ère post-Milton Friedman, durant laquelle un dirigeant d’entreprise n’avait de comptes à rendre qu’aux actionnaires. Maintenant, durant ces moments d'incertitude, de nouvelles idées ont besoin de prendre racines - et vite ! D’un point de vue collectif, nous devons construire un futur dans lequel il sera impossible pour un aussi petit nombre d’individus de dominer sans partage et de contrôler le monde des affaires en perpétuant leur emprise sur le pouvoir.

La plupart d’entre vous peuvent être inquiets actuellement. Pour citer Nick Hanauer, vous pourrez avoir l'impression que 'le peuple vient vous chercher à coup de fourches'. Cependant, ça ne sera pas nécessairement le cas ; vous contrôlez votre propre destin dans cette période d’incertitude - à condition que vous désiriez vous opposer et changer votre manière de penser à l’égard de quelles sont -ou plus exactement de QUI-  sont vos priorités, dans quelque secteur d’activité que ce soit.

Les moments qui viennent seront pour vous du type 'révelation divine'. Les anciennes relations entre les dirigeants d’entreprises et les actionnaires vont être totalement inversées. Au lieu d’être à la merci des riches financiers et des analystes d’investissements, la direction d’une entreprise sera responsable auprès des citoyens. Cela adviendra, dans une large mesure, grâce aux révélations sur les mouvements financiers qui vont commencer. Ce chemin passe par un labyrinthe apparemment infini de trusts, de comptes offshore dans des paradis fiscaux, ou d’actifs illégalement obtenus tels que des terrains ou des métaux précieux.

A terme, cela conduira un nombre conséquent de personnes jusqu’à la prison. Et ce qui va se produire va tous nous affecter, et aplanir le terrain économique mondial.

En résumé, une grande part de ces richesse sont le produits de vols commis durant des guerres illégales, des crimes contre l’humanité, ou du racket opéré par des organisations corrompues. De plus, il s’avère que les personnes impliquées ont financé et alimenté le terrorisme depuis des temps immémoriaux. Il est intéressant de noter que dans le cas des crimes cités ci-dessus, dans la plupart des pays, il est légal de saisir les fonds de ces individus et de les utiliser à titre de réparation.

Cependant, le paiement de ces réparations passe par le démantèlement des mécanismes de stockage de la richesse par ces individus. Cela ne signifie pas seulement la fin du cartel de l’actuelle banque centrale, mais également la fin du schéma classique de l’entreprise moderne. Globalement, tout ce qui constitue l’actionnariat des entreprises - qu’il soit détenu par des individus ou des investisseurs institutionnels - devra être utilisé pour fournir de la richesse afin de reconstruire les infrastructures mondiales, et dédommager les victimes du terrorisme, des guerres et des génocides.

Cela signifie que le marché boursier tel que nous le connaissons est terminé. Pratiquement toutes les entreprises devront être nationalisées, suite à la banqueroute - particulièrement celles actuellement classées “multinationales”. Le principe de liberté d'entreprise va continuer d'exister bien sûr, à condition que des entreprises soient éthiques : qu'elles ne nuisent à aucun être vivant. De nouvelles sociétés se bâtiront donc sur les cendres des anciennes vouées à une excessive cupidité.

La structure de propriété de ces nouvelles entreprises aura également un visage nouveau ; la propriété véritablement “publique” sera l’un des fondamentaux du futur - puisque les profits seront redistribués au niveau des juridictions de ces entreprises.

Passer à ce type de 'business model' aura un effet secondaire intéressant ; une majorité de particuliers paieront beaucoup moins, puisque les profits générés par les entreprises seront redistribués soit via un impôt sur le revenu des sociétés ou bien par la propriété pure et simple de ces entreprises, appartenant aux citoyens d’une ville ou d’un pays.

Si l'on est prêt à reconsidérer ce qu'est exactement la fonction d'un impôt sur les sociétés, il est facile de voir l'impôt sur les sociétés comme une part de la propriété d'une entreprise donnée, dans une proportion égale au taux d'imposition des entreprises dans une juridiction donnée. Donc, il n’est pas loin de l’idée de l'impôt sur le revenu à l'idée d'une entreprise où sa propriété devient effective «par le peuple et pour le peuple".

De plus, chaque dirigeant cherchant actuellement à minimiser les impôts de l’entreprise, le fait essentiellement en prélevant au niveau d'un ensemble des actionnaires (la juridiction dans laquelle l’entreprise réside) et en le donnant à un autre (les hautes «élites» qui seront arrêtées et incarcérées au moment de l'Événement ).

Repenser l'impôt des sociétés ainsi que ce qui devrait être les «droits» d'une société ne sont que deux des nombreux changements qui sont à venir depuis trop longtemps. Plus simplement : toutes les sociétés actuelles ont laissé de côté depuis toujours les deux principaux paramètres de l’équation : les employés et les clients. Acquiescer aux demandes des actionnaires est une excellente façon de vous faire prendre des décisions qui semblent bonnes sur le court terme. Sur le long terme, c’est du vol légalisé parce qu'il encourage les décisions qui sont préjudiciables à la société dans son ensemble.

Le choix est à vous tous sur la façon dont vous souhaitez poursuivre. Si vous souhaitez défendre vos actions et décisions passées, préparez-vous à la risée publique - au mieux. Gardez à l'esprit qu'il y a beaucoup de 'chapeaux blancs' (qui travaillent pour la résistance) dans les différentes agences de renseignement à travers le monde - où pensez vous que le groupe "Anonymous" obtient ses informations ? Chaque conversation, chaque note, chaque décision prise par l'élite criminelle a été tracée - et il y a suffisamment de preuves pour les présenter à un Grand Jury, vous pouvez très bien être accusé de crimes de ‘cols blancs’. Si tel est le sort que vous souhaitez pour vous-mêmes, alors continuez, soyez obtus et défiez-nous. Votre avenir se situera en prison et vous serez mis de côté ; alors que le reste de l'humanité bénéficiera d’une expérience économique et d’une croissance du niveau de vie qui n’a jusqu'ici existé que dans les rêves.

D'autre part, si vous vous regardez dans le miroir et décidez "Peut-être qu'il est temps de faire un changement", vous pourrez vous en sortir beaucoup mieux que vos homologues qui passent tout leur temps, leur énergie, à lutter pour préserver leurs vacillantes réputations. Ceux d'entre nous qui ont choisi de travailler pour un avenir meilleur ont été conseillés par ceux qui savent que le Pardon est la démarche la plus souhaitable lors des audience de Vérité et de Réconciliation à venir. Nous, en tant qu’Espèce, devons avancer, et certains d'entre vous peuvent être au final d’une importance vitale pour la guérison et la reconstruction de notre monde. Cependant - en attendant que certaines déclarations publiques de contrition ne soient faites - il est probable que quiconque ayant le mot «chef» dans son titre avant l'Événement ne soit plus jamais considéré comme digne de confiance à nouveau, à moins qu'ils ne livre toutes les informations concernant ce qui se cachait dans l’ombre néfaste des «accords de non-divulgation /NDA ».

Il est donc temps maintenant de cesser de se cacher derrière des protections juridiques et économiques dont vous profitez depuis trop longtemps. Maintenant que l’Événement est arrivé, ces protections ont disparu à jamais. À l'avenir, toute personne qui réussit dans le monde de l'entreprise va devoir créer de la valeur pour les clients de manière éthique. Cela signifie ne plus traiter les employés comme du bétail, ou cesser l'emploi d'enfants dans des ateliers clandestins qui sont au final autant d’esclaves dans des camps de travail.

Non, aller de l'avant maintenant signifie que désormais la valeur intrinsèque d’une personne ne sera plus jamais déterminée par le lieu où elle a grandi, la couleur de sa peau, ses relations ou les portes que son nom est capable d’ouvrir.

Il est temps pour vous de rejoindre ce programme et de reconnaître enfin ceux que vous avez dédaigné pendant si longtemps comme vos égaux. Nous sommes tous dans le même bateau, et le reste d'entre nous - les 99%, si vous voulez, vous souhaite la bienvenue à bras ouverts si vous êtes prêt à ouvrir les portes sur ce qui s’est passé derrière elles pendant tant d'années.

Le choix vous appartient. En coopérant , vous ferez tous améliorer nos vies - incluant la vôtre.

1 commentaire: